Feuilllle, Itin'Errance et Natur'Ailes

correspondance et essais, partage et échange, effeuillage au quotidien, voyages et transhumance, nature et poésie...

31 juillet 2006

Le grenier d'une histoire

Le grenier d'une histoire. I Dans un coin assombri de chaleur ouatée, Une malle en bois gris s'entrouvre de côté. S'y devinent sans peine, les boutons et dentelles Que donnaient les marraines, jadis à leurs filleules. Elles brodaient leurs robes, en nuances pastelles, Placées, sages et probes, l'été, sous les tilleuls. La cheminée l'hiver alanguissait les Dames, Et l'aiguille de fer, où miroitaient les flammes. Le doux buste en osier se tient droit à l'écart. La caisse de papiers cèle d'antiques choses : Des fiches de... [Lire la suite]
Posté par feuilllle à 20:07 - - Commentaires [10] - Permalien [#]

29 juillet 2006

Le grenier d'une histoire...

        
Posté par feuilllle à 22:49 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
28 juillet 2006

Le grenier d'une histoire

Etienne (12ans), et Émilie (11ans) sont décédés, l'un d'un accident de cheval, et l'autre quatre mois plus tard de langueur, comme on disait à l'époque. (Cette maladie devait être l'ancêtre de l'anorexie !) Cela s'est passé il y a si longtemps que ce n'est plus triste. Leur enfance heureuse et préservée par leurs descendants permettent de « visiter » leurs vies, et ce témoignage du temps vaut bien celui d'un musée. Ce qui est extra-ordinaire singulièrement, c'est que tout soit resté si intact, si « comme avant », déposé... [Lire la suite]
Posté par feuilllle à 14:22 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
26 juillet 2006

Ph'Autos

Dimanche, Forges-les-Eaux*   Du lac semble pousser d’étranges fleurs, noires pour la plupart… Une collection de vieilles automobiles a rendez-vous sur ses bords habituellement interdits à toute machine roulante. Les carrosseries reluisent sous les coups de chiffon affectueux de leurs propriétaires, dont les yeux scintillent presque autant que les calandres. Les vieux arbres cernant l’eau calme frôlent les véhicules, garés sur le tapis herbu comme des bijoux exposés sur du velours. Un groupe de... [Lire la suite]
Posté par feuilllle à 09:54 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
25 juillet 2006

Il faut rêver...

             Il faut rêver……..   Une alcôve se cache, mais la lucarne s’ouvre… Un enfant se détache, un homme se découvre…   Nous pouvons regarder un grand sapin stoïque ; Il semble se garder des trésors volatiles Qui vivent pour eux-mêmes… Les branchages qui piquent, Dessous la lune blême, par un accord subtil Entre racine et aile, leur offrent un accueil. Dans les épines frêles, des joyaux irisés Saisissent la lumière qu’ils tracent au... [Lire la suite]
Posté par feuilllle à 08:45 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
23 juillet 2006

Recette du gâteau d'Amour Constant

C'est l'époque des mariages...Depuis quelques années, j'y lis cela avec amusement, j'avais écrit cette recette il y a quatre ans. C'est devenu un rite... Recette du gâteau d’amour constant, pour deux personnes. Ingrédients : - six jeux frais (bien ôter toutes les coquilles de « non-dit, de on-dit, d’injures » - une cuillère à soupe de crème fraîche de douceur - 250 grammes  de farine de tolérance - 250 grammes de sucre respectueux- une bonne  pincée de sel de discussion - un peu d’épices bienveillantes -... [Lire la suite]
Posté par feuilllle à 08:31 - - Commentaires [17] - Permalien [#]

20 juillet 2006

Un angle de visage (le peintre)

Il fait des marguerites, au bord de l’effeuillage Des fleurs presque fanées ! Dont on sent bien que l’âge Est bientôt terminé. Par quel miracle il peint Cette danse insolite, des fleurs de nos jardins ! La femme au grand chapeau se replie et se penche Vêtue de l’indigo qui dessine ses hanches. Dans un jardin secret, le peintre s’est sculpté Les tons de sa palette, en fleurs enguirlandées... Un siège de guinguette, posé là par hasard Attire sans regrets l’envie de nos regards.   Un paradis... [Lire la suite]
Posté par feuilllle à 21:26 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
19 juillet 2006

Chasse (re-)gardée.

Chasse (re-)gardée. ...Le grand-père marche vite. Il est si grand (1m98 !) qu’il faut plusieurs enjambées des « ptiots » pour un seul pas du sien. Ses lourdes bottes sont toutes humides de rosée claire et projettent dans les percées du bois des flashs fugaces et coupants. A son habitude, Il porte son chapeau brun et son pantalon en côtes de velours marron et renforcé de cuir par endroits. Sous son gilet noir satiné sans manches, sa chemise de flanelle rayée de bleu pâle et de blanc dépasse à peine de la veste kaki... [Lire la suite]
Posté par feuilllle à 16:13 - - Commentaires [18] - Permalien [#]
18 juillet 2006

Qui suis-je ?

    Je joue, j’échaffaude et je brouille,   Trace des chemins que l’on fouille…   Mère, je mène au dedans des tours   Les desseins des êtres humains,   Qui me tiennent au creux de leurs mains…   Mes couleurs en sont mes atours   Je me restaure et je m’image,   De l’alphabet et de vues sages…   Je suis recueil, de Terre et Ciel   Si je suis blanche, j’ai tous les droits.   Grise ou papier, cela... [Lire la suite]
Posté par feuilllle à 13:39 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
17 juillet 2006

Comme un Livre dans l'Arbre, Lilli.

Forêt de Nohant, nature insolite, 2006. Mon Amie Lilli   Elle est comme une perle rare, discrète et précieuse, ce qui ne l'empêche pas d'étinceler comme une étoile.   Je la connais depuis longtemps à présent, nous nous voyons régulièrement bien sur...   Lilli est du Nord, dont elle a l'accent, la chaleur et le sens authentique de l'accueil.   Elle habite à quelques kilomètres de là où je suis née, et nos racines communes nous permettent de nous comprendre, car si l'environnement ... [Lire la suite]
Posté par feuilllle à 11:35 - - Commentaires [12] - Permalien [#]